Capture d’écran 2022-04-28 à 13.28.55.png

LES VIES QU'ON MÈNE

Que nous vivions en ville, en périphérie ou en zones rurales, que notre travail se trouve à quelques minutes de notre domicile ou à plus d'une heure, que nous soyons boulanger ou commercial, jeunes ou vieux, nous ne vivons pas tous la mobilité de la même façon.


Après la crise des gilets jaunes dont le point de départ fût la hausse du carburant, après la pandémie de la Covid qui nous cloua « à la maison », nous sommes nombreux à avoir pris conscience de la place essentielle que la mobilité occupe dans nos vies.

C'est dans ce contexte que le Forum Vies mobiles soutenu par le mécénat de la SNCF a missionné seize photographes du collectif Tendance Floue et un photographe de l'agence Magnum pour partir à la rencontre des Français, de leurs modes de vie et de leurs habitudes de déplacements.


En résulte 400 clichés aussi diversifiés que les vies qu'on mène exposés jusqu'au 19 mai à la Cité Internationale des Arts à Paris. Un parcours découpé en 4 grands thèmes, s'adapter et se réinventer, un nouveau départ, prendre soin et suivre sa passion.


Une exposition passionnante, sensible et sans voyeurisme.


Pour accompagner l'expo, un très joli catalogue a été réalisé avec des photographies inédites et un texte de Nicolas Mathieu (Prix Goncourt 2018) qui nous livre une histoire personnelle de ses déplacements.


Les Vies qu'on mène.

Photographies Tendance Floue, Jérôme Sessini

Textes de Nicolas Mathieu

Editions Le bec en l'air

Sortie en mars 2022

Prix 23 €


Exposition Les Vies qu’on Mène
Cité Internationale des Arts
18 rue de l’Hôtel de Ville, 75004 Paris

Entrée gratuite

 
 

Une incursion sensible et juste